Une bénédiction pour chacun

Que le Seigneur te bénisse et te garde !

Qu’il fasse pour toi rayonner son visage et te fasse grâce !

Qu’il te découvre sa face et t’apporte la paix ! Nb 6,22-26.

Ce texte est tiré de la 1ère lecture du premier jour de l’an. C’est une bénédiction à prendre. Mais bénir ? Voilà une action plus que humaine presque abandonnée !  Cependant, beaucoup d’entre nous ont-ils toujours entendu dans leurs vies des paroles qui les bénissent, les estiment et les valorisent ? Il y en a qui ont été détruits de l’intérieur, qui se sous-estiment, et pire qui se croient même maudits ! Certains veulent se placer sous la houlette de Dieu, d’autres voir leur vie réussir sous son regard bienveillant, tendre vers le bien, car la vie dépasse les apparences…

Au fond il y a un grand désir d’une parole qui rejoint notre être pour recréer quelque chose de nouveau et de fort. Et dans la vie il y a des paroles qui ont une force. Pour comprendre la pertinence d’une bénédiction, il nous faut saisir l’effet d’une malédiction ou d’une parole nous voulant du mal. On voit les paroles méchantes rester dans le cœur de celui qui les a reçues et le ronger parfois jusqu’à l’anéantir. Les paroles de bénédiction ont un effet inverse. Elles disent du bien, parlent en bien de l’autre, soit-il une personne humaine ou Dieu lui-même. Elles ouvrent un espace pour bien faire, bien dire, bien aimer ou bien se savoir (bien)-aimé. Vues comme ça, de telles paroles peuvent rejoindre les cœurs et libérer une force inouïe enfouie en nous, la faire jaillir jusqu’à ce qu’elle nous serve et nous transforme. C’est une question de foi. Et la foi est le fait de posséder déjà ce que nous espérons, ce que nous attendons.

Dans nos vies il y a des blessures à guérir, dans ce monde il y a des attentes à combler qui sont invisibles pour sortir de ce qui est banal, pour toucher ce qu’il y a de vrai et de cohérent en nous : notre vie n’est ni absurde ni stérile ; mais elle a un sens, elle est féconde, car quelque chose nous survit.

Quand on bénit une personne, on la bénit elle et tout en elle et autour d’elle. Loin d’être un acte magique, la bénédiction permet aux gens de sentir sur eux la main de Dieu, la plénitude de sa présence dans leur vie ou dans ce qu’ils ont entrepris ou entreprennent. Bénir, c’est louer Dieu d’abord pour ces dons, puis on les lui confie pour que cette plénitude de son amour s’en empare.

Et chacun de nous peut devenir un moyen par lequel l’Esprit de Dieu vient en abondance sur les autres pour les imprégner de sa force et de sa bienveillance ! Nous pouvons nous souvenir de ces bénédictions reçues de nos parents, nos grands-parents, etc. Mais on attend une bénédiction de quelqu’un en qui on a confiance : un père, une mère, un prêtre, un parent, un ami… Car c’est une tendresse, une attention, un flux d’amour immense qui passe dans les cœurs et dans les vies. Certains craignent de voir transmises dans leurs vies des intentions négatives ou des attentes autres que celles de Dieu.

« On apporta à Jésus des enfants pour les lui faire toucher » (Mc 10,13). Le toucher est très important dans une bénédiction (imposition des mains, un signe de croix) mais aussi une parole qui l’accompagne. Par ce geste, on se laisse imprégner, envahir par l’Esprit de Jésus, lui qui est en fait l’Esprit de son Père, afin qu’il puisse par les moyens que nous rendons disponibles dire du bien ou faire du bien sur quelqu’un et sur ce qu’il vit, sur un animal, sur un objet et sur la personne qui le porte ou l’utilise, pour ainsi y répandre sa force.

Nous sommes des personnes bénies depuis notre naissance, et notre baptême nous a assis confortablement dans cette bénédiction : « Aujourd’hui tu es mon fils bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon amour ». Depuis lors nous sommes porteurs, donc source d’une bénédiction de Dieu pour nous-mêmes et pour les autres ! Laissons-la jaillir dans nos vies et goûtons-la. Transmettons-la sans hésiter. Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse + !

Jean-Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s